link rel="apple-touch-icon" sizes="180x180" href="/apple-touch-icon.png"/>
Le Blog
 

Le Blog

Dis Grand Parc, raconte-moi plein d'histoires !

Du Grand Parc à Bali, le Gang des Lyonnaises remporte le Raid Amazones !

Du Grand Parc à Bali, le Gang des Lyonnaises remporte le Raid Amazones !

Publié le 01/12/2015

Du 6 au 16 octobre, Alexandra, Astrid et Marjolaine participaient au Raid Amazones l’Arbre Vert sur l’île indonésienne de Bali. C’est avec une immense joie qu’elles nous ont annoncé leur victoire. Pour parvenir sur la plus haute marche du podium, ces trois policières de métier se sont entraînées pendant des semaines, avec, notamment, le soutien et le coaching des équipes du Grand Parc. Fiers de leur réussite et d’avoir contribué à ce succès, nous partageons ici avec vous leurs impressions et anecdotes sur cette formidable aventure.

Du Grand Parc à Bali, le Gang des Lyonnaises remporte le Raid Amazones ! Du Grand Parc à Bali, le Gang des Lyonnaises remporte le Raid Amazones ! Du Grand Parc à Bali, le Gang des Lyonnaises remporte le Raid Amazones ! Du Grand Parc à Bali, le Gang des Lyonnaises remporte le Raid Amazones ! Du Grand Parc à Bali, le Gang des Lyonnaises remporte le Raid Amazones !

Interview du Gang des Lyonnaises

Grand Parc Miribel Jonage : Vous visiez le top 10 et finissez premières avec un écart exceptionnel sur la deuxième équipe. Aviez-vous imaginé finir sur la plus haute marche du podium ?
Le Gang des Lyonnaises : Pas du tout ! Toutes les trois très compétitrices, nous faisons régulièrement des podiums en course à pied dans la Région Rhône-Alpes. Nous espérions forcément faire le meilleur classement possible mais nous partions pour l’inconnu. Nous n’avions aucune idée des épreuves qui nous attendaient, ni du niveau des autres équipes sans parler de notre propre niveau en VTT comme en canoë. Nous avons été très étonnées de finir premières dès le premier jour, ainsi que de l’écart avec les secondes. Jour après jour, nous avions du mal à réaliser que nous pouvions gagner ce Raid alors ce fut une joie immense à l’annonce de notre classement final… avec un écart exceptionnel de 30 minutes sur les 2èmes en prime ! Nous sommes vraiment fières d'avoir obtenu cette première place et tenons à dire que sans nos familles, nos amis, nos collègues, nos partenaires et sponsors, nous n'en serions pas là. Leur soutien nous a vraiment poussées à nous surpasser. Nous avons été vraiment touchées par tous les encouragements et les messages d'attention en tout genre.

G.P.M.J. : Ce sont en tout 6 jours d’épreuves que vous avez vécus. Pourriez-vous nous raconter la dernière ligne droite vers la victoire ?
L.G.L. : Pour ce dernier jour de course, nous nous sommes lancées sur un trek de 10 km dans les hauteurs d’Ubud. Parties, comme les autres jours, en 1ère position, nous avons mis en place la même stratégie : tout donner dès le début pour tenter de mettre de l’écart dès les premiers kilomètres. Nous savions que nous pouvions courir 10 km en restant dans notre « zone rouge » [allure à la limite de la rupture respiratoire, NDLR] alors pas question ici de s’économiser ! Et comme toujours, nous devions garder l’esprit d’équipe : se tirer, se motiver, s’encourager.Le Gand des Lyonnaises à BaliAprès 55 minutes d’un parcours très cassant : marches d'escaliers, passages sur ponts, montées de corde…, nous nous sommes présentées à l'arrivée qui avait lieu dans l'hôtel. L'organisation ne nous attendant pas si tôt, le portail était fermé !!! Nous avons finalement franchi l’arche finale à 55mn et 40s, heureuses d'être venues à bout de ce parcours difficile sous une chaleur de plomb et malgré la fatigue musculaire accumulée. Dans un grand esprit de solidarité, qui régnait sur ce raid, nous avons ensuite accompagné plusieurs équipes sur les 100 derniers mètres. Nous avons chanté et dansé notre joie sur la ligne d'arrivée. L’émotion était à son comble ! Venait enfin l'épreuve ultime : le tir à l'arc. Il ne fallait pas se relâcher car cette épreuve pouvait faire gagner 30 minutes et faire basculer le classement. Après s’être remis en tête tous les conseils et astuces que Yann, coach Tir à l’arc du Grand Parc, nous avait donnés, nous nous sommes lancées ! Nous avons très bien géré cette épreuve et avons obtenu un score de 49/60. Cela nous a permis de retirer 24mn et 30s sur notre temps final.

G.P.M.J. : Le tir à l’arc, c’est justement un des sports pour lequel nos équipes ont eu la fierté de vous coacher lors de vos entraînements cet été sur le Grand Parc. Pouvez-vous revenir sur ces moments et sur ce que nous avons pu vous apporter ?
L.G.L. : Le Tir à l’arc était vraiment l’épreuve inconnue pour nous. Il y a six mois nous ne savions même pas tenir un arc. En plus des séances libres que nous nous étions fixées (1 séance tous les 10 jours), nous avons reçu plusieurs cours de la part de Yann, coach du Grand Parc. Il nous a fait travailler dans de nombreuses conditions : tirer les yeux fermés, tirer entre deux sprints, tirer entre deux séries de flexions/extensions, tirer avec des arcs différents et avec la main gauche comme la main droite. Ainsi, en plus d’apprendre les bases de cette discipline, il nous a appris à gérer différentes situations, à travailler notre capacité d’adaptation. Un programme très utile puisque nous ne savions pas comment se déroulerait l’épreuve. Le jour J, sans avoir récupéré du dernier trail de 10 km, nous devions attraper un arc chacune et tirer directement trois flèches, sans tir d’essai ni de réglage. Les deux meilleures flèches de chacune d’entre nous étaient comptabilisées. Nous avons ainsi gagné un gros bonus temps et obtenu un des meilleurs scores au tir à l’arc. Nous tenons aussi à remercier le Grand Parc pour son aide inestimable en canoë ! Car cette discipline restera finalement la plus éprouvante du Raid. Nous nous sommes surpassées sur l’eau et les innombrables heures passées sur les eaux du parc n’ont pas été inutiles !

G.P.M.J. : Finalement, votre aventure aura commencé au cœur des îles du Grand Parc Miribel Jonage pour aboutir à la victoire au cœur de l’archipel indonésien…Pouvez-vous partager avec nous quelques tranches de vie de votre voyage sur ce territoire lointain ?
L.G.L. : Nous avions fait le choix de partir sans l’organisation du Raid et les autres équipes, deux jours auparavant, pour nous acclimater et nous retrouver un peu toutes les trois. C’est après 19h de vol, dont 3 heures de sommeil, que nous avons atterri à Denpasar à Bali. Premières épreuves : trouver notre chauffeur dans cet "aéroport-fourmilière" et vaincre nos premières frayeurs en voiture (le code de la route balinais est quelque peu spécial...). Nous avons finalement découvert notre premier logement : un petit coin de paradis au milieu des rizières. Réveillées le lendemain au chant du coq et aux coassements des grenouilles, nous partions pour notre premier footing qui nous aura marquées : 10 km au milieu des rizières, de somptueux paysages et des balinais tous aussi souriants et accueillants les uns que les autres. Un superbe premier aperçu du pays. Au cours du raid, si les matinées étaient consacrées aux épreuves, le reste de la journée aura souvent été riche de découvertes culturelles, artistiques mais aussi gastronomiques. Notre côté féminin n'étant pas resté à Lyon, nous nous sommes aussi lancées dans quelques achats impulsifs... Nous conservons également un souvenir inoubliable des repas partagés avec les locaux, notamment les petits déjeuners riches en fruits et la dégustation de noix de coco cueillies fraîchement sur l'arbre… un régal ! Enfin, joli concours de circonstances : les organisateurs nous ont emmenées visiter un temple. Il s’agissait du temple dédié aux policiers et militaires. Ce fut pour nous un vrai moment d’émotions mais aussi de réflexion.

G.P.M.J. : Au-delà de cette formidable expérience sportive, que retiendrez-vous de cette aventure à l’autre bout du monde ?
L.G.L. : L’expérience humaine qu'aura été ce raid ! D'abord au sein de l'équipe. Si on peut appeler ça une équipe... car c'était finalement bien plus. Il y avait entre nous une solidarité, un soutien, une complicité, des échanges que nous ne pouvons décrire !Le Gand des Lyonnaises à BaliEnsuite au sein de la manifestation. Nous avons rencontré des équipes et des personnes de tout horizon, toutes aussi remarquables les unes que les autres. Une convivialité indescriptible régnait sur l'ensemble du raid : quasiment toutes les concurrentes nous encourageaient, nous félicitaient... Ce fût aussi la découverte d'un pays splendide et d'une population si différente de la nôtre. Les Balinais sont des gens d'une simplicité et d'une gentillesse exceptionnelles. Nous revenons changées et grandies de cette expérience. Nous avons appris beaucoup de ce peuple et de leur manière de voir la vie. Nous espérons pouvoir transmettre un peu de cette philosophie de vie à nos proches.

G.P.M.J. : En participant à ce défi sportif, vous souteniez également une association qui vous tient particulièrement à coeur...
L.G.L. : Nous avons en effet atteint l'un de nos objectifs : faire découvrir Orphéopolis, une association qui a pour vocation d'apporter assistance et réconfort aux orphelins de familles de policiers endeuillées. Nous espérons que chacun continuera la chaîne et fera aussi connaître l'association à leurs proches. C’est aussi la Police Nationale que nous avons représentée. Beaucoup de participantes sont venues nous féliciter de l’image si positive que l'on donnait de l'institution. Cela nous a vraiment touchées et émues.

Propos recueillis par Blandine Perreal

Plus d'infos sur le Gang des Lyonnaises

Le parcours du Gang des Lyonnaises

legangdeslyonnaises.e-monsite.com

Page Facebook du Gang des Lyonnaises

facebook.com/Legangdeslyonnaises

Le Raid Amazone de l’Arbre Vert

www.raidamazones.com/raid2015

L'Association Orphéopolis

www.orpheopolis.fr

Partagez cet article avec vos amis !