Façonné par le fleuve et la main de l’homme, le Grand Parc s’est affirmé, au fil du temps, comme un espace ressource majeur, un lieu unique dans l’aire métropolitaine lyonnaise, réussissant à concilier des fonctions multiples et potentiellement antagonistes : préservation de la ressource en eau potable, lutte contre les inondations, protection et valorisation du patrimoine naturel, accueil de tous les publics.

Le Symalim, Syndicat mixte propriétaire du Grand Parc, doit tracer la voie du devenir de ce territoire, aux atouts et potentiels forts.

La stratégie-guide Grand Parc 2030 est la réponse à ces évolutions. Elle est le fruit d’un travail collaboratif engagé dès 2014 par Jérôme Sturla, Président du Symalim et qui a mobilisé l’ensemble des élus du Symalim. Des opérations-pilotes (ni limitatives, ni impérative) illustrent le volet opérationnel de cette stratégie.

En synergie avec les politiques de la Métropole de Lyon, des Conseils départementaux, des Communautés de communes et des communes riveraines, elle fixe le cadre stratégique de développement du Grand Parc. Ce projet s’adresse tout autant aux gestionnaires des collectivités qu’aux acteurs privés concernés par cet espace et ses enjeux, ainsi qu’à toute personne intéressée par la préservation et le développement de ce lieu emblématique de la "ville vivable" de demain.

Au-delà du cap qu’elle fixe pour le Grand Parc, cette stratégie-guide constitue également la contribution qu’apporte le Symalim au projet de territoire Rhône Amont - Côtière de l’Ain.
Une contribution fondée sur sa capacité à fédérer les acteurs pour, ensemble, développer un territoire « laboratoire » où se tissent de nouveaux liens, entre la ville et la nature, qu’il s’agisse de patrimoine naturel et de ressource en eau, de mixité sociale, de loisirs verts, d’agriculture et d’alimentation locale, de culture, d’éducation à l’environnement...

L’ambition est à la hauteur des enjeux stratégiques que concentre ce territoire d’exception et appelle la mobilisation de tous.