Découvrez le Grand Parc
 

Aux confluences de l'Ain et du Rhône

L'avenir du fleuve nous réunit autour d'un grand projet partenarial

Le Grand Parc et l’eau

Première rencontre avec le fleuve réussie !

Le 17 septembre dernier avait lieu la Fête de l’Automne 2016, à L’îloz’, Grand Parc Miribel Jonage.
Ce fut l’occasion d’une première sensibilisation au grand public aux enjeux de restauration du fleuve Rhône, dans le cadre du contrat territorial 2015/2020 pour la mise en œuvre du programme de restauration du Rhône à Miribel Jonage.

Trois ateliers étaient proposés :
• Une intervention artistique : Indigo Line, Annick Picchio,
• Un atelier pour expliquer les travaux d’urgence "Le Rhône n’est pas un long fleuve tranquille",
• Un atelier Cadavre exquis : "La plus longue lettre d’amour adressée au fleuve Rhône".

50 participants se sont succédés et la lettre qui en résulte est empreinte de poésie et de tendresse, elle témoigne du réel attachement que les riverains éprouvent pour leur fleuve.

Téléchargez la plus longue lettre d'amour du fleuve Rhône

Un rôle essentiel en termes d’environnement et de développement durable

Vocation hydraulique avec la rétention des crues, vocation sanitaire avec la préservation de la ressource en eau potable, vocation écologique avec le maintien de la biodiversité...

Au delà d’être un simple parc à vocation récréative, le Grand Parc joue un rôle essentiel en termes de développement durable pour l’agglomération lyonnaise avec sa nappe alluviale, ses 400 hectares de plans d’eau, ses lônes, ses marais, sa forêt alluviale, ses terrains agricoles...

Un rôle encore accru dès lors que l’on raisonne à l’échelle de la future Métropole de Lyon et que l’on intègre les perspectives de changement climatique !

#restaurationRhoneMiribelJonage signature contrat @prefetrhone @grandlyon @Departement_AIN @agence_eau_RM @EDF_Rhone pic.twitter.com/yf98ECekgo

— Symalim (@symalim) 2 mars 2016

Revivez la signature du contrat le 29 mars 2016

Suivez le projet de restauration !

Une photo publiée par Sauvonslerhone (@sauvonslerhoneamiribeljonage) le

Partagez avec vos amis !

biodiversité

Développer

Ce qui fait la richesse écologique du Grand Parc, c’est la qualité de son rapport à l’eau : des milieux plus ou moins en eau, de façon temporaire ou permanente, des eaux calmes ou vives, stagnantes ou courantes, des milieux balayés ou pas par les crues, en relation plus ou moins directe avec la nappe du fleuve … ce rapport à l’eau est crucial pour la flore et la faune. Plus il est diversifié, plus la biodiversité est importante. La renaturation de plans d’eau, la restauration de lônes, de marais, de forêt alluviale aux côtés de prairies sèches sont garants de la préservation de la richesse de son patrimoine naturel.

Développer la biodiversité

crues

Protéger

Le Rhône en amont de Lyon constitue une des rares zones d’expansion des crues du fleuve. Il participe à la protection des habitants des agglomérations situées en aval, tout en protégeant ses propres riverains. En plein cœur du lit majeur du Rhône, le Grand Parc est un maillon indispensable de la stratégie de prévention des inondations à l’échelle du fleuve.

La gestion des crues

eau potable

Garantir

Plus de 90% de l’eau potable distribuée aux robinets des métropolitains lyonnais provient du Grand Parc. Au-delà des 3 captages périphériques du lac des Eaux Bleues, de la Garenne et des Vernes situés sur son territoire, l’eau des champs captants de Crépieux Charmy, plus grand champ captant d’Europe, provient majoritairement de la nappe alluviale du Parc.

Garantir l'eau potable

loisirs

Aménager

C’est certainement une des spécificités les plus importantes du Grand Parc : être en capacité d’accueillir jusqu'à 4 millions de visiteurs par an dans une réserve en eau potable et dans des milieux naturels sensibles. Ces vocations hydrauliques et écologiques ne s’opposent pas à la volonté de renforcement de l’offre de loisirs et de développement événementiel initiés sur le site : elles permettent au contraire de faire du parc un lieu privilégié pour la découverte par le grand nombre de ces vocations, souvent difficiles à percevoir et à comprendre.

Par exemple, le "sentier inondation", sentier pédagogique sur le risque de crue (panneaux d’information, mâts de crues..) a été créé en 2010.
La réalisation de L’îloz’, centre de pédagogie sur l’eau et la nature incarne lui aussi plus que jamais cette volonté.

Sur le Grand Parc, les milieux présents s’offrent comme échelle d’étude idéale pour l’illustration des problématiques actuelles de développement durable. En mêlant au quotidien, et dans un même lieu, réserve d’eau potable, site naturel et agricole et espace de loisirs, le Grand Parc fait figure d’exemple !

Aménager, accueillir et sensiblier les publics

Pour prendre part au projet

Consultez la plaquette du Grand Projet Partenarial pour la restauration du Rhône à Miribel Jonage.

Téléchargez la plaquette

Téléchargez les documents pour la mise en oeuvre du programme de restauration du canal de Miribel, de ses annexes fluviales et de sa nappe.

Téléchargez le contrat
Téléchargez le mémoire
Téléchargez les fiches actions
Plauqette du projet de la restauration du Rhône à Miribel Jonage